Suivez nous

Ganduje à Babachir Lawal : ma fondation n’a jamais forcé les chrétiens à accepter l’islam

Le gouverneur Abdullahi Ganduje de l’État de Kano (Nigéria) a rejeté l’affirmation de l’ancien secrétaire du gouvernement de la Fédération, Babachir Lawal, selon laquelle la Fondation Ganduje est utilisée pour convertir de force des chrétiens à l’islam.

Tout en rejetant le choix du sénateur Kashim Shettima comme colistier d’Asiwaju Bola Tinubu, candidat présidentiel de l’APC, Babachir Lawal avait accusé Ganduje de tenter d’islamiser le Nigeria.

Babachir Lawal rejette le ticket musulman-musulman et demande à Buhari de révoquer la nomination de Shettima. Akeredolu demande aux Nigérians de choisir la compétence plutôt que la religion.

L’ex-SGF avait affirmé que la fondation avait été créée dans le seul but de contraindre certains fidèles chrétiens à adhérer à l’islam.

Cependant, dans une déclaration que le commissaire d’État à l’information, Malam Muhammad Garba, a publiée en son nom, Ganduje a déclaré que le commentaire était totalement faux.

Il a déclaré que bien qu’il n’y ait aucune contrainte dans la religion, l’islam donne aux individus la liberté de choisir leur propre religion et accorde également aux non-musulmans des droits économiques, culturels et administratifs considérables.

Il a dit qu’il n’y a jamais eu de moment où un chrétien ou un non-croyant a été forcé d’embrasser l’islam par la fondation parce qu’elle nie les enseignements de l’islam.

“Il est regrettable qu’à un moment où le pays a besoin d’être uni pour le développement national et la tolérance religieuse, un homme du calibre de Babachir, qui est très respecté, répande des mensonges sans trop tenir compte de sa position au sein du All Progressives Congress (APC) et une relation étroite avec le porte-drapeau du parti, Asiwaju Bola Ahmed Tinubu.

« De par ses activités, la fondation n’est pas confessionnelle mais purement philanthropique, auquel cas les non-musulmans peuvent également bénéficier des services qu’elle rend.

“La Fondation Ganduje a été créée il y a environ 40 ans et est engagée dans des activités philanthropiques, humanitaires et caritatives qui comprenaient des soins médicaux, un soutien et une assistance aux personnes dans le besoin dans la société, en particulier les orphelins et les personnes handicapées, une assistance médicale pour s’occuper des personnes atteintes de diabète. , l’hypertension, le paludisme, les soins dentaires ainsi que les soins prénatals et maternels », indique le communiqué.

Le communiqué ajoute que depuis sa création, la fondation a construit de nombreuses écoles, des centres de santé, distribué gratuitement des uniformes scolaires et du matériel pédagogique aux nouveaux entrants dans les écoles primaires, construit des forages et des mosquées.

D’autres comprennent la distribution de produits alimentaires à l’orphelinat et aux communautés musulmanes pendant la période de Sallah et de jeûne.

Il a déclaré que les statistiques disponibles indiquent que pas moins de 380 000 personnes ont bénéficié du programme de soins oculaires de la fondation qui comprenait le traitement de la cataracte et du glaucome, ainsi que la distribution de lunettes médicales.

La déclaration ajoute que Ganduje défend toujours l’harmonie religieuse à Kano, comme en témoigne la création par l’administration du ministère des Affaires religieuses, où la section d’État de l’Association chrétienne du Nigéria (CAN) est un partenaire et entretient de bonnes relations de travail avec le gouverneur. ainsi que l’introduction d’un dialogue interreligieux qui favorise l’harmonie religieuse entre musulmans et chrétiens dans l’État.

Le gouverneur, selon le communiqué, a assuré que le ticket musulman-musulman n’entraînerait en aucun cas l’abandon des chrétiens.