Suivez nous

3,9 millions de musulmans en Angleterre en 2021

Les données du recensement récemment publiées montrent qu’il y a maintenant 3,9 millions de musulmans en Angleterre et au Pays de Galles, soit une augmentation de 1,2 million de personnes au cours de la dernière décennie.

Cela signifient qu’il y a maintenant environ quatre millions de musulmans vivant au Royaume-Uni si les populations musulmanes d’Écosse et d’Irlande du Nord sont prises en compte.

Les données de l’Office for National Statistics montrent qu’il y avait 3,9 millions de personnes qui se décrivaient comme «musulmanes» en 2021, ce qui équivaut à 6,5% de la population de l’Angleterre et du Pays de Galles.

Cela représente une augmentation par rapport aux 2,7 millions de musulmans résidant en Angleterre et au Pays de Galles en 2011, ce qui équivaut à 4,9 % de la population.

Où les musulmans se trouvent en Angleterre

Londres est l’endroit avec la plus forte concentration de musulmans. Quinze pour cent des Londoniens se décrivent comme musulmans, contre 12,6 % en 2021. Cela signifie qu’il y a plus de 1,3 million de musulmans vivant rien qu’à Londres.

Comme en 2011, la zone avec le pourcentage le plus élevé de la population qui se décrit comme «musulmane» était Tower Hamlets (39,9%, contre 38,0% en 2011). D’autres régions avec des pourcentages élevés de personnes répondant comme «musulmanes» comprenaient Blackburn avec Darwen (35,0%) et Newham (34,8%).

Les autres religions

Les données du recensement sur la religion montrent également clairement que l’Angleterre et le Pays de Galles deviennent moins chrétiens, de plus en plus de personnes abandonnant complètement la religion.

  • Moins de la moitié de la population (46,2 % ou 27,5 millions de personnes) se décrit comme « chrétienne » – une diminution de 13,1 points de pourcentage par rapport à 59,3 % (33,3 millions) en 2011.
  • « Aucune religion » était la deuxième réponse la plus courante, augmentant de 12,0 points de pourcentage à 37,2 % (22,2 millions) contre 25,2 % (14,1 millions) en 2011.
  • Le Pays de Galles a enregistré une diminution plus importante du nombre de personnes déclarant leur religion comme « chrétienne » (baisse de 14,0 points de pourcentage, de 57,6 % en 2011 à 43,6 % en 2021) et une augmentation de « sans religion » (augmentation de 14,5 points de pourcentage, de 32,1 % en 2011 à 46,5 % en 2021).
  • Londres reste la région d’Angleterre la plus diversifiée sur le plan religieux en 2021, avec plus d’un quart (25,3 %) de tous les résidents habituels déclarant une religion autre que «chrétienne».
  • Le Nord-Est et le Sud-Ouest sont les régions les moins diversifiées sur le plan religieux, avec respectivement 4,2 % et 3,2 % de personnes choisissant une religion autre que « chrétienne ».
  • Le nombre d’hindous vivant en Angleterre et au Pays de Galles est passé à 1,0 million, ce qui équivaut à 1,7% de la population totale en 2021. Ce chiffre était en hausse par rapport à 818 000, 1,5% en 2011.

Le recensement de 2021 introduit la religion

Le recensement a introduit une question volontaire sur la religion en 2021. Dans les données du recensement, la religion fait référence à l’appartenance religieuse d’une personne. Il s’agit de la religion avec laquelle ils se connectent ou s’identifient, plutôt que leurs croyances ou leur pratique religieuse active.

Au total, 94,0 % de la population totale d’Angleterre et du Pays de Galles (56,0 millions de personnes) ont choisi de répondre à la question sur la religion en 2021. Il s’agit d’un pourcentage plus élevé qu’en 2011, lorsque 92,9 % (52,1 millions) ont répondu à la question sur la religion et 7,1 % (4,0 millions) ont choisi de ne pas répondre.

Ainsi, la population totale de l’Angleterre et du Pays de Galles est d’environ 59 millions de personnes.

Commentaires par les musulmans en Angleterre

Commentant les dernières données du recensement, la secrétaire générale du Conseil musulman de Grande-Bretagne, Zara Mohammed, a déclaré : ” Alors que notre pays a une population de plus en plus vieillissante, la contribution de la main-d’œuvre musulmane jeune reste un atout stratégique. La dernière décennie a vu davantage de musulmans de deuxième et troisième génération, confiants dans notre foi et notre place dans la société, contribuant énormément à la reprise économique et à la vitalité de notre nation”.

« Il y a, bien sûr, des sujets de préoccupation, en particulier là où de nombreuses communautés musulmanes sont touchées de manière disproportionnée par la pauvreté. Il est particulièrement inquiétant compte tenu de la préoccupation concernant l’accès aux opportunités et l’inclusion. Les décideurs politiques doivent maintenant répondre à ces préoccupations, les communautés ne peuvent pas continuer à être laissées dans des cycles de faible mobilité sociale. Les jeunes ne peuvent pas avoir un avenir radieux s’ils ne disposent pas des meilleures opportunités qui s’offrent à eux”.

“Ces chiffres initiaux nous donnent l’occasion d’apporter maintenant des changements significatifs et de créer une meilleure Grande-Bretagne pour tous.”

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *