Suivez nous

Le réveil au Suhur au Tambour à Al- Quds

Même si en 2020,  tout le monde possédé un smart phone pou régler son réveil à l’heure du Suhur, mais en Palestine occupée, on compte toujours sur « Mesaharati » pour annoncer l’heure du « repas du Suuhur » aux habitants à l’aide d’un tambour juste avant la prière d’Al- Fajr.

Cette pratique est toujours utilisée aussi dans certains quartiers arabe, turques, Pakistanais mais aussi indiens.

A Jérusalem, le « Mesaharati » veille à cette tradition qui date de plusieurs siècles en utilisant son tambour pour faire réveiller les habitants afin qu’ils puissent prendre le repas du « Suhur » et se préparer à une nouvelle journée de jeûne.

Ainsi, dans les rues d’Al- Quds, on utilise toujours les tambours pour le « Suhur ». Malgré tout ce qu’endure les habitants de Jérusalem, qui est un territoire occupé par Israël, mais ils tiennent tout de même à s’attacher à leur tradition, notamment dans le mois de ramadan et également lors des célébrations religieuses. Ainsi, et malgré la technologie avancée, les palestiniens ne lésinent pas sur leur tradition.

En Algérie à l’époque ottomane, on utilisait également cette méthode au moment du « Suhur », mais ça fait quelques années qu’on entend plus parler de cette méthode d’annonceur dans toutes les villes algériennes.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *