Suivez nous

Le pass sanitaire non obligatoire dans les lieux de culte

Dès le 21 juillet, le pass sanitaire ; test covid négatif ou attestation de vaccination ; sera en vigueur dans les «lieux de loisirs et de culture» rassemblant plus de 50 personnes ; a indiqué le président de la République Emmanuel Macron, lundi 12 juillet.

Lors de son allocution de lundi, le président de la République avait indiqué ; « À partir du début du mois d’août donc, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux, mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets. Là encore, seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés ».

Toutefois, les lieux de culte ne sont pas concernés par cette mesure. « Les lieux de culte bénéficiant d’une protection constitutionnelle, ils ne sont pas concernés par le pass sanitaire » ; a indiqué Matignon au Figaro ce mardi 13 juillet.

La liberté de culte dispose d’un statut à part et exige une protection plus exigeante que les autres libertés d’expression. En effet, le juge des référés du Conseil d’État, saisi en juin de l’année en cours ; par l’association de défense des libertés La Quadrature ; au motif que le pass sanitaire porterait atteinte au respect de la vie privée ; a affirmé que le pass sanitaire n’était “pas requis pour les activités du quotidien ou l’exercice de certaines libertés fondamentales (manifestation, réunion, exercice du culte)”.

Mais le port du masque reste obligatoire, tout comme le respect des gestes barrières.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *