Suivez nous

Une créatrice de mode Musulmane fait don de 700 hijabs anti-covid au personnel de la santé aux USA

Créatrice de mode du Minnesota aux Etats-Unis  et propriétaire de Henna & Hijabs, une boutique spécialisée dans le henné biologique et les hijabs artisanaux, Hilal Ibrahim, a fait don de plus de 700 hijabs aux médecins et infirmières de COVID-19 dans tout l’État.

L’Histoire, remonte selon le magazine « Elle.com » au moment où la créatrice a découvert que les travailleurs musulmans de la santé jetaient leurs hijabs afin de se prémunir et limiter la propagation du covid-19. C’est là qu’elle a entrepris de concevoir un foulard sanitaire qui « pourrait être facilement lavé et réutilisé en toute sécurité ». Ainsi, Hilal Ibrahim a fait don de plus de 700 hijabs aux médecins et infirmières de COVID-19 de tout l’État. Ces hijabs sont disponibles en plusieurs couleurs dont le noir, le beige, le bleu et le rose et ont été conçus à une longueur qui répond aux normes religieuse.

Dans une déclaration au même magazine elle explique : « le plus important, c’est qu’ils n’ont pas d’impact sur la mobilité au travail et restent en place en toute sécurité ».

Les hijabs en question sont suffisamment souples pour être portés par les patients et les employés. Chaque hijab est coupé et cousue à la main et son également aux machines à laver industrielles.

Par ailleurs, et au vu de la situation pandémique, les tailleurs d’Ibrahim ont ajouté des précautions  supplémentaires dans le processus de fabrication. En l’occurrence le port  des gants et des masques lorsqu’ils manipulent les hijabs et font preuve d’une prudence accrue pour limiter la propagation des germes lors de l’emballage. Dans ce sillage, la créatrice souligne : « les femmes doivent être sûres que ce qu’elles mettent sur leur tête est propre et n’a pas besoin d’être rationné ou réutilisé comme l’est un masque ou un écran facial » et d’ajouter « plus important encore, elles ne devraient pas avoir à rapporter leur hijab chez elles, ce qui pourrait exposer leur famille ou d’autres personnes à tout ce avec quoi elles ont été en contact à l’hôpital ».

Hilal Ibrahim révèle que ces dernières semaines, Henna & Hijabs a été inondé de demandes de hijabs de la part d’employés du secteur de la santé dans tout le pays. « Un hijab sanitaire dans un établissement de santé est essentiel pour le contrôle des infections, et est souvent considéré comme non essentiel en raison du manque de familiarité avec le couvre-chef religieux standard des femmes musulmanes », a déclaré la créatrice en expliquant que  « ce virus ne fait qu’exposer davantage les disparités et les luttes auxquelles certains groupes sont confrontés dans ce pays… J’espère que nous pourrons progresser vers une meilleure compréhension et faire tomber certaines des barrières que les non-musulmans ont autour du hijab ».

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *