Suivez nous

USA : mcdonald aurait intentionnellement vendu du bacon aux musulmans

Des employés d’un restaurant McDonald du Massachusetts auraient délibérément mis du bacon dans un sandwich au poisson qu’une femme musulmane avait commandé pour l’un de ses enfants, a déclaré mercredi une organisation de défense des droits civiques.

Le Conseil des relations américano-islamiques a déposé une plainte pour discrimination au nom de la femme auprès de la Commission du Massachusetts contre la discrimination.

“Il est bien connu que l’islam interdit aux musulmans de manger du porc”, indique la plainte. “Les employés de McDonald ont délibérément ajouté du bacon à la nourriture de la plaignante dans le but d’offenser, d’humilier et de causer de la détresse à la plaignante et à ses jeunes enfants.”

La plainte est la première étape du processus de demande de dommages-intérêts, a déclaré Barbara Dougan, avocate du CAIR. Elle espère également que cela incitera McDonald à mieux former ses employés pour éviter qu’un incident similaire ne se reproduise à l’avenir.

La discrimination religieuse dans un lieu établissement recevant du public est non seulement illégale, mais aussi moralement répréhensible”, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

L”un des enfants a demandé : « Pourquoi ont-ils fait cela ? Est-ce qu’ils nous haïssent ? dit la plainiante.

“McDonald a fait en sorte que mes enfants et moi nous sentions indésirables et sans valeur en bourrant intentionnellement un sandwich au poisson plein de bacon sans autre raison que de nous punir pour notre foi et nos convictions religieuses”, a déclaré la femme, Ghadir Alahmar, dans un communiqué. “Cela nous a vraiment fait mal. Mes enfants se demandent maintenant s’ils sont les bienvenus dans leur propre pays. Ils me demandent : ‘Est-ce qu’ils nous détestent ?’ Comment une mère est-elle censée répondre à cette question ?”

Alahmar, qui porte un hijab et une abaya, est entrée dans le magasin le 29 juin de l’année dernière avec ses fils jumeaux de 7 ans, indique la plainte. Elle a commandé un sandwich au poisson ordinaire et a demandé à l’un de ses enfants de répéter la commande à un ouvrier au cas où il ne comprendrait pas son accent.

Ils ont reçu leur commande, qui comprenait des frites et des biscuits, et ont quitté le restaurant pour se rendre à pied à une cour d’école voisine où ils prévoyaient de manger. Un de ses fils a remarqué le bacon.

Alahmar a dit à son fils de ne pas manger le sandwich, indique la plainte. Mais il a dit qu’il avait faim et a mangé la moitié inférieure du pain et une partie du filet de poisson.

Le sandwich contenait non seulement du bacon, mais semblait avoir du bacon supplémentaire, indique la plainte. Une copie du reçu de la famille jointe à la plainte a facturé à la famille 1,59 $ supplémentaire pour “SEULEMENT deux demi-bandes de bacon”.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *