Suivez nous

La demande d’interdiction des carrés musulmans rejetée

La cinquième chambre du Conseil d’État a rejeté, le 15 juillet 07, la demande de Marcel Girardin formulait en 2020 afin d’interdire les carrés musulmans dans les cimetières de France.

Le communiqué du conseil d’État rappelle le contenu de la demande initiale de Monsieur “. Marcel Girardin… demande l’annulation pour excès de pouvoir du refus implicite que le ministre de l’intérieur a opposé à sa demande d’abrogation de la circulaire de la ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales du 19 février 2008, adressée aux préfets et au préfet de police, ayant pour objet la ” police des lieux de sépulture : Aménagement des cimetières – Regroupements confessionnels des sépultures “, et, en particulier, au regard de son argumentation, de ses chapitres 3 et 4.”

La réponse de la plus haute instance en France est sans appel “Ni la qualité de citoyen invoquée par le requérant ni celle d’ancien adjoint au maire de sa commune de résidence, ni la circonstance qu’il se dise attaché à la neutralité des cimetières ne suffisent à lui donner intérêt à demander l’annulation des dispositions critiquées de la circulaire mentionnée au point 1.”

Enfin, la demande de l’ancien adjoint au maire de Voglans voit sa requête irrecevable, elle doit être rejetée.

Un manque de carrés musulmans

Le manque de carrés musulmans est remonté aux maires tous les jours. La pandémie du Covid a mis en exergue se manque de place qui contraint souvent les familles de confession musulmane d’expatrier leur mort dans le pays d’origine de leurs aïeules.

Depuis peu, les cimetières privés sont interdits en Hexagone et la seule solution pour les défunts de confession musulmane et trouver une place dans un carré existant ou se faire enterrer à l’étranger. Les coûts de rapatriement sont excessivement chers, même si des assurances sont disponibles pour les communautés afin de prendre en charge cette prestation.

Les carrés confessionnels de France

Chaque commune en France est donc légalement tenue d’avoir un site destiné à l’inhumation des défunts. On compte plus de 40 000 cimetières en France.

Le CFCM recensait 600 carrés musulmans. En effet, le Grand Rabbin de Bordeaux avance le chiffre de 46 cimetières juifs sur tout le territoire national. Les carrés musulmans et juifs ne représentent ainsi que 0.16% des cimetières en France pour une population qui avoisine les 10%.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *